Home   /   Traitements   /   Le rythme d'une dépression

Le rythme d'une dépression

Periode 1 Periode 2 Periode 3 Periode 4 Periode 5 Periode 6

Comprendre le rythme d'une dépression au cours du traitement

Il est important de comprendre le rythme de votre dépression au travers de votre traitement. De cette façon, vous comprendrez plus clairement pourquoi vous ne devez pas arrêter prématurément les médicaments. En faisant glisser la souris sur la figure, vous apprendrez à connaître les différentes phases d'une dépression.

1. Les premières semaines...(3e à 5e semaine) : Vous n'êtes pas seul(e).

Les premières semaines, vous ne ressentirez pas directement les effets de vos médicaments. Mais pas de panique, après environ quatre semaines, vous commencerez à vous sentir mieux. Il est possible que cela aille aussi plus vite. Pendant cette période, essayez éventuellement de discuter avec d'autres patients dépressifs ou un(e) psychologue, pour qu'ils puissent vous convaincre de tenir bon. Et ainsi, vous saurez que vous n'êtes pas seul(e) !

2. La 2e période (6e à 11e semaine) : Sur la voie de la guérison.

Hourra, subitement, vous allez nettement mieux ! Quel soulagement. Vous pouvez de nouveau rire. Mais n'arrêtez surtout pas votre traitement, car vous rechuteriez aussitôt ! Les médecins conseillent de poursuivre le traitement pendant au moins 4 à 9 mois après qu'il ait commencé à agir.

3. La 3e période (12e à 15e semaine) : Stabiliser votre guérison.

Même si vous êtes soulagé(e) de ne plus avoir ce lourd fardeau sur vos épaules, veillez surtout à ne pas rechuter. C'est pourquoi il est important de continuer à prendre vos médicaments comme le médecin l'a prescrit. N'arrêtez jamais brutalement de votre propre chef ! Le but n'est pas de vivre sans médicament, mais surtout de vous sentir bien !

4. La 4e période (16e à 21e semaine) : Vous n'êtes pas le synonyme de votre maladie.

La dépression est une maladie, comme toutes les autres maladies. Pourquoi ne pourriez-vous pas en
parler ? Même s'il subsiste un tabou sur la dépression dans certains milieux, vous ne devez surtout pas avoir honte. Peut-être pourrez-vous même faire en sorte que les gens comprennent mieux la dépression et mettent leurs préjugés de côté.

5. La 5e période (22e à 27e semaine) : Trouver votre propre rythme .

Essayez de trouver votre propre rythme. N'ayez pas peur de rechuter. Tant que vous suivez votre thérapie, vous êtes sur la bonne voie. Regardez d'où vous venez et ce que vous avez atteint au cours des derniers mois. Cela ne peut que vous donner confiance en l'avenir !

6. La 6e période (28e semaine et semaines suivantes) : Que va-t-il ensuite se passer ?

Dans les mois suivants la disparition de vos symptômes, vous aurez tendance à apporter des changements importants dans votre vie. Et c'est certainement une bonne nouvelle ! Faites confiance à votre médecin ou un autre conseiller et aux médicaments : vous pouvez y faire appel aussi longtemps que nécessaire pour retrouver la santé !

= Efficacité de la médication = Risque de rechute Cliquer ici pour avoir un aperçu complet

Référence:
Prim Care Companion J Clin Psychiatry. 2007; 9(3): 214–223, Figure 1.  Response, Remission, Recovery, Relapse, and Recurrence of Depression During Treatment Stages.